Les VHU au cœur du débat

Juin 2017 – Un retour de flamme inattendu.

Chaque jour, de nouvelles technologies permettent d’approfondir les études, de préciser certaines données, et donc de faire avancer les connaissances. C’est bien, mais attention de ne pas tout remettre systématiquement en cause. Il en va de l’avenir de certaines entreprises, et donc de l’emploi.

Depuis le 28 avril dernier, le déca-BDE, un retardateur de flamme bromé très répandu, est inscrit sur la liste des polluants organiques persistants (POP). Une décision qui risque d’affecter notamment la filière VHU, via les résidus de broyage automobile (RBA) qui contiennent du déca-BDE. Car aujourd’hui, ces déchets sont enfouis en ISDND, ce qui devient interdit s’il s’agit de déchets POP.
Il faudrait donc, avant broyage, démonter toutes les pièces concernées (mousse de siège, matériaux d’isolation, équipements en plastique ou en caoutchouc). Le financement d’une telle opération, que les constructeurs ne seraient pas prêts à assumer, mettrait à mal les entreprises spécialisées dans la déconstruction des VHU.

Les normes drastiques auxquelles doivent se conformer toutes les entreprises du secteur du déchet sont-elles désormais appelées à devenir éphémères ? Les entreprises ne peuvent pas naviguer à vue de la sorte, elles sont gravement fragilisées.

Découvrez les solutions logicielles KERLOG avec la gamme :
EcoREC : 16 modules pour répondre à toutes les problématiques métier du recyclage et de la récupération dont le module EcoDEC qui permet de gérer la traçabilité des véhicules hors d’usages
EcoPortail : portail sécurisé pour la dématérialisation des documents, le pré-paiement des usagers, les réclamations et les commandes
EcoEnvironnement : service en ligne qui permet aux producteurs de déchets (industriels) de gérer avec précision la traçabilité des déchets
Libra Data : outil de reporting et d’analyse de données
www.ecodechet.com : le site pour savoir où déposer ses déchets